La Foi de nos Pères

The Faith of our Fathers (« la foi de nos Pères ») du Cardinal James Gibbons part du postulat (qui correspond à mon expérience) que la foi catholique est méconnue parmi les protestants. 

C’est pour moi un besoin (l’amour m’impose cette tâche) de vous dire la vérité sur ma vénérable mère ; je m’y crois d’autant plus obligé que, de nos jours, elle est plus calomniée. S’il fallait admettre comme vrai la dixième partie de toutes les accusations portées contre elles, je ne demeurerais pas attaché un seul jour à son ministère ni à sa communion.

Le livre est fourni, avec une pédagogie adaptée à un public évangélique. Si on devait lui faire un reproche, ce serait qu’il écrit en 1876 et défend donc des pratiques de l’Eglise (par exemple l’usage du latin) qui, étant de l’ordre de la pratique et non de la doctrine, sont moins répandues à présent. L’argumentaire est néanmoins solide. Une traduction française réalisée par l’Abbé Adophe Saurel en 1886 vante longuement les qualités du texte de Gibbons. La traduction française étant tombée dans le domaine public, un éditeur américain, Nabu Press, a choisi de la rééditer en imprimant des pages scannés d’une vielle édition. Le livre est également disponible d’occasion.

Pour ceux d’entre vous qui partageraient ma double tare d’aimer la langue de Shakespeare et d’être technophiles, le texte anglophone est disponible gratuitement en ligne sous forme électronique à différents endroits, notamment via le projet Gutemberg

Leave a Reply